CONSTRUCTION DE NOTRE FUTUR CENTRE DE READAPTATION A COLMAR

POSE DE LA PREMIERE PIERRE D’UN NOUVEAU CENTRE DE READAPTATION A COLMAR EN 2020

Fruit d’une collaboration entre le Centre départemental de repos et de soins (CDRS) et l’UGECAM Alsace, la construction d’un nouvel établissement de réadaptation à Colmar est engagée avec l’appui de l’Agence régionale de santé Grand Est.
Les partenaires du projet ont posé officiellement la première pierre le jeudi 20 juin sur le chantier situé rue de l’Oberharth à Colmar.

La construction d’un nouvel ensemble immobilier a démarré en février dernier au coeur du quartier résidentiel de la rue de l’Oberharth à proximité du Centre départemental de repos et de soins (CDRS) à Colmar.
La réalisation des travaux est confiée au cabinet d’architecture AIA Life Designers et à Urban Dumez.

Financé par la Caisse nationale d’assurance maladie, gestionnaire des établissements du Groupe UGECAM et par l’ARS Grand Est à hauteur de 4 millions d’euros, le projet s’élève au total à 23 millions d’euros.
D’une durée de 18 mois, le chantier devrait s’achever à l’automne 2020.

Le nouvel établissement de rééducation et de réadaptation fonctionnelle s’inscrit pleinement dans les orientations stratégiques de l’ARS Grand Est et offrira des parcours de soins et des équipements innovants à la population du territoire de santé colmarien.
L’UGECAM Alsace regroupera d’ici fin 2020, l’ensemble de ses activités de Soins de suite et de réadaptation (SSR) spécialisés et non spécialisés implantées actuellement à Aubure (CRF Le Muesberg) et à Colmar (hôpitaux de jour rue Bruat et rue du Stauffen). Elle y disposera de 60 lits d’hospitalisation complète de SSR polyvalents ainsi que de 65 places d’hôpital de jour en orthopédie, traumatologie, neurologie, nutrition et SSR polyvalents.
Le futur établissement y accueillera également 30 lits d’hospitalisation complète de SSR polyvalents gérés par le CDRS.
Des collaborations et un projet médical partagé ont d’ores et déjà été imaginés entre les deux partenaires pour favoriser le travail en filières et répondre au virage ambulatoire.

Voir le communiqué de presse